Mon confinement




J'étais obligée de parler de cette situation particulière que nous vivons car c'est cette situation qui m'a poussé à reprendre mon blog.


Je me suis confinée avec mon chéri (un article viendra sur le sujet parce que l'histoire est hors du commun). Une grosse appréhension montait en moi car je peux vite perdre patience ou tout simplement péter un câble pour des raisons bêtes et non fondées. Alors on a mis les choses au clair : nos habitudes, notre façon de vivre, etc ... La finalité était qu'on était deux solitaires et qu'il ne fallait pas que l'on soit l'un sur l'autre sinon on courrait à notre perte (Il a un 30m²).


Et je dois dire qu'on a très bien géré. J'étais au chômage et lui travaillé donc nous avions nos moments solitaires et le soir on pouvait se retrouver pour discuter autour d'un bon petit plat, regarder un film, etc. Je pense qu'on a très bien géré la situation. On s'est parlé honnêtement de ce qu'on voulait, de ce qu'on voulait pas. La personne en face de vous ne peux pas deviner ce qui trotte dans votre tête, il n'est pas devin.


Pour illustrer mes propos prenons un exemple, j'aime cuisiner, c'est mon moment à moi, je découvre des saveurs, je teste des recettes, j'en invente parfois, ... Bref, c'est mon truc.





Mais je déteste qu'on soit autour de moi quand je fais à manger. Quand je cuisine je suis dans ma bulle, je pense à rien. Alors quand une personne arrive, me parle, touche à ma casserole ("mais pourquoi tu touches à mes oignons, laisse les tranquille" est une phrase que je peux facilement dire) ça à le don de m'énerver. Bon, prenons du recul, on est confiné pour 2 mois ensemble, on peut pas sortir, je vais pas m'embrouiller pour si peu, c'est ridicule, et ça va entacher le reste du confinement. Alors j'ai pris sur moi, j'ai gentiment proposé à ce qu'il se cale dans le canapé pendant que je m'affairais en cuisine et le soir venu je lui ai expliqué calmement.


Cet exemple montre l'importance de la communication. Un problème simple et compréhensif peut être résolu en 2 secondes si on prend le temps de parler.


Bon revenons au confinement, j'ai vécu le meilleur des confinements. Certes j'étais enfermé dans un 30 m² sans balcon, mais je faisais des tours de résidences quand j'avais envie de prendre l'air, j'ai pu développé mes skills sur les sims, j'ai cuisiné, j'ai fait un point sur ma vie et sur ce que je voulais, j'ai mis sur le papier les projets que je voulais mettre en place (coucou le blog) et j'ai développé des sentiments pour mon chéri (à voir si les sentiments ne sont pas biaisés par le confinement, il faut attendre que le quotidien pointe le bout de son nez).


Les avis sur cette période de confinement sont assez variés : certains ont adoré, d'autres ont souffert. Moi je m'attendais à tourner en rond tel un loup en cage mais je pense que j'avais besoin de ce moment de pause dans ma vie.


Et vous ? Comment s'est passé ce confinement ?