L'égoïsme : Un bouclier pour une souffrance passée ?

Mis à jour : mai 21


Et si les belles paroles et les grands sourires n'étaient que fausseté ? Dans cette article je vais décrypter le nombrilisme et l'égoïsme de certaines personnes. Pourquoi font-ils cela ?




Selon le dictionnaire, l'égoïsme est un attachement excessif à soi-même qui fait que l'on recherche exclusivement son plaisir et son intérêt personnel. 


Les personnes égoïstes sont beaucoup plus répandues que l'on veuille bien le croire. On en connait forcément une. Une personne qui aura besoin d'attention si elle ne va pas bien mais qui en retour ne fera rien si un malheur nous arrive. Une personne qui n'agit que par intérêt. 


On dit de notre société actuelle qu'elle est "sur-connectée" avec notamment les réseaux sociaux et pourtant, j'ai rarement vu autant de personne ne s'inquiétant que d'eux mêmes. Je n'ai pas fait d'étude de philosophie, je ne pourrais donc pas dire pourquoi. Je pense même qu'il n'y a pas de raison à donner. C'est généralement la vie ou les événements du passé qui les ont poussés à se protéger


Il existe également une autre famille de personne. A l'inverse des égoïstes, ces personnes sont trop soucieux de bonheur d'autrui. Ils sont prêts à mettre en stand by leur vie pour ces proches. Qu'importe le coût ou le manque de sommeil, ils seront prêt à traverser un océan pour soutenir un ami en difficulté. 


Sauf que lorsqu'une personne égoïste rencontre une personne qui ne veut qu'aider son prochain, le drame se produit. 

La personne égoïste sera en constante demande d'attention de la part l'autre personne. Jusqu'à épuisement. 


La seule manière de sauver la personne trop soucieuse du bonheur d'autrui est de devenir égoïste. Paradoxale n'est-ce pas? 

Il est nécessaire que cette seconde personne se repose. Il peut s'agir de voir la famille, de partir en vacances ou juste en week-end. Bref il faut qu'elle se retrouve. 


Mais alors, est-ce que les égoïstes sont égoïstes parce qu'elles ont trop donné pour une autre personne égoïste et qu'elle souhaite juste se protéger? Un vrai serpent qui se mord la queue ce problème. 


Pendant très longtemps j'ai été cette deuxième personne. La personne qui aide sans compter. Je me sentais même coupable lorsque je n'aidais pas les gens qui en avaient besoin. Jusqu'au moment où j'avais besoin d'aide et que personne n'était là pour me tendre la main.


La morale de cette histoire : Soyez généreux et bienveillant avec autrui mais ne vous en rendez pas malade et prenez du temps pour vous.